Qu’est-ce que l’hypercholestérolémie ?

L’hyperlipidémie est définie comme un taux élevé de lipides ou de graisses dans le sang, soit un taux élevé de cholestérol total, de triglycérides ou de LDL. Le taux de cholestérol sanguin correspond à la somme totale du cholestérol transporté par différentes lipoprotéines telles que les HDL, LDL et autres.

Le LDL est connu sous le nom de mauvais cholestérol, car ce sont les principaux vecteurs dans le sang du cholestérol qui conduit aux cellules et en excès ils peuvent s’accumuler ou se déposer dans des endroits où ils ne devraient pas, comme dans les artères, donnant lieu à de longues artérioscléroses augmentant le risque d’événements cardiovasculaires tels que crises cardiaques, AVC… Par ailleurs, le HDL est lui appelé le bon cholestérol pour sa fonction de suppression du cholestérol en excès des membranes des cellules et son transport au foie où il est réutilisé.

La principale modalité thérapeutique pour réduire le cholestérol LDL et le cholestérol total est un changement de mode de vie, en adoptant des comportements plus sains. En général, cela consisterait à éviter la consommation de sucres et de graisses raffinés, augmenter l’activité physique et contrôler son poids.

Quels champignons médicinaux ont des propriétés utiles dans l’hypercholestérolémie ?

 

Shiitake

Réduit le cholestérol et les triglycérides, améliore la circulation sanguine 

Le Shiitake est l’un des champignons les plus actifs dans la prévention du dépôt de cholestérol dans les parois des vaisseaux sanguins. De plus, il a un effet préventif contre les pathologies cardiovasculaires. Les tests montrent que le Shiitake est capable de réduire le taux de cholestérol total sérique, entre 9 et 12 % chez les patients atteints d’hypercholestérolémie, ainsi que les triglycérides entre 6 et 7 %.

Le Shiitake régule le métabolisme des lipides en agissant sur l’expression d’un gène impliqué dans l’apparition de l’athérosclérose, augmente les valeurs du HDL et régule le niveau des acides gras dans le sang en général. En ce qui concerne son utilisation dans la prévention des accidents cardiovasculaires, les principes actifs du Shiitake ont des propriétés hypotensives et hépatoprotectrices.

 

Maitake

Agit sur le taux de cholestérol, régule les acides gras et contrôle le poids

Il a été démontré que ce champignon réduit les taux de lipides sanguins, ce qui est directement lié à la santé cardiovasculaire.

D’autre part, il active le métabolisme, aide à abaisser la glycémie et diminue l’absorption des acides gras qui aident à perdre du poids et à prévenir l’hypercholestérolémie.

 

Reishi

Réduit le taux de triglycérides LDL, améliore la tension artérielle et calme l’anxiété.

Le Reishi réduit les taux de triglycérides et augmente les taux de HDL chez les patients présentant des taux élevés de cholestérol et d’hypertension, améliorant ainsi les facteurs de morbidité associés à l’obésité et réduisant le risque cardiovasculaire chez ces patients.

Il a également des effets calmants qui peuvent aider à la prise de nourriture contre l’anxiété.

 

Recommandations nutritionnelles et habitudes saines 

  • Évitez les produits carnés, en particulier la viande rouge et les produits carnés tels que les saucisses, ainsi que les graisses animales….
  • Donnez la priorité à la consommation de poisson, les différentes variantes, en privilégiant le type de poisson bleu si vous présentez des altérations du cholestérol ou des maladies cardiovasculaires.
  • En général, il vous est déconseillé de consommer des pâtisseries et assimilés.
  • Vous devriez également éviter de consommer des aliments précuits et séchés provenant de la restauration rapide, comme les soupes en sachets.
  • Évitez la consommation d’huiles raffinées et de graisses saturées, évitez les aliments frits, les huiles végétales raffinées comme l’huile de tournesol, les margarines, le beurre…
  • Évitez la consommation de sucre blanc que l’on retrouve dans les sucreries, les desserts, la restauration rapide, les produits industriels transformés comme les boissons gazeuses, les biscuits, le pain… Remplacez-le par des édulcorants naturels comme la cannelle, la stévia, le sucre de bouleau qui augmentent très peu le glucose dans le sang.
  • Pour cuisiner et assaisonner vos plats, utilisez toujours de l’huile d’olive vierge extra en privilégiant la consommation brute.
  • Augmentez votre consommation quotidienne de légumes.
  • Ne buvez pas d’alcool.
  • Ne pas consommer de produits industriels transformés riches en sucres, sel, huiles raffinées et additifs nocifs pour la santé (biscuits, pain grillé, pain tranché, céréales industrielles…).
  • Privilégier la consommation de grains entiers et éviter les farines raffinées (pain blanc, pâtes, biscuits…) qui augmentent la glycémie.
  • Les techniques de préparation préférées sont : la cuisson, la cuisson à la vapeur ou le repassage. Ne prenez pas de produits frits, provenant de barbecues…
  • Observez des temps de pause entre chaque repas, évitez les collations entre les repas pour augmenter la consommation des tissus adipeux, et si vous le faites, donnez la priorité à la consommation d’aliments rassasiants faibles en sucre, comme une poignée de noix, des infusions…
  • Mangez assis, évitez de manger en marchant, en regardant la télévision ou en faisant toute autre activité. Mangez détendu, en petites quantités, petit à petit, en mâchant et salivant consciemment, en appréciant la nourriture. Cela peut vous aider à calmer l’anxiété liée à la nourriture et à commencer à adapter votre corps à des aliments sains et aux bonnes quantités.
  • Il est important d’augmenter votre activité physique : marcher, courir, nager, faire de l’aérobie, monter et descendre les escaliers… La meilleure chose à faire est d’en faire une activité quotidienne.

References

  1. Nisar J, Mustafa I, Anwar H, Sohail MU, Hussain G, Ullah MI, Faisal MN, Bukhari SA4, Basit A. Lipid-Modulating Effect of Black Lingzhi Medicinal Mushroom, Amauroderma rugosum (Agaricomycetes), on Oleate-Induced Human Hepatocellular Liver Carcinoma Cells. International Journal of Medicinal Mushrooms.Int J Med Mushrooms. 2017;19 (11):981-990. doi: 10.1615/IntJMedMushrooms.2017024504.
  2. Handayani D1, Meyer BJ2, Chen J3, Brown SH4, Mitchell TW5, Huang XF6. A high-dose Shiitake mushroom increases hepatic accumulation of triacylglycerol in rats fed a high-fat diet: underlying mechanism. Nutrients. 2014 Feb 12;6(2):650-62. doi: 10.3390/nu6020650.
  3. Yang H1, Hwang I, Kim S, Hong EJ, Jeung EB. Lentinus edodes promotes fat removal in hypercholesterolemic mice. Exp Ther Med. 2013 Dec;6(6):1409-1413. Epub 2013 Oct 8.
  4. Yang H1, Hwang I, Kim S, Ahn C, Hong EJ, Jeung EB. Preventive effects of Lentinus edodes on homocysteinemia in mice. Exp. Ther. Med. 2013 Aug;6(2):465-468. Epub 2013 May 24.
  5. Fukushima M1, Ohashi T, Fujiwara Y, Sonoyama K, Nakano M. Cholesterol-lowering effects of Maitake (Grifola frondosa) fiber, Shiitake (Lentinus edodes) fiber, and Enokitake (Flammulina velutipes) fiber in rats.Exp. Biol. Med. (Maywood). 2001 Sep;226(8):758-65.
  6. Choi MY, Lim SS. The Effects of Hot Water Soluble Polysaccharides from Lentinus edodes on Lipid Metabolism in the Rats Fed Butter Yellow. J. Korean Soc. Food Sci. Nutr. Serial ID – ISSN1126-3311 Serial number. 29(2) p. 294-299 Serial Date (2000).
  7. Shen KP, Su CH, Lu TM, Lai MN, Ng LT. Effects of Grifola frondosa non-polar bioactive components on high-fat diet fed and streptozotocin-induced hyperglycemic mice. Pharm Biol. 2015 May;53(5):705-9. doi: 10.3109/13880209.2014.939290. Epub 2014 Nov 28.
  8. Lei H, Zhang M, Wang Q, Guo S, Han J, Sun H, Wu W. MT-α-glucan from the fruit body of the maitake medicinal mushroom Grifola frondosa (higher Basidiomyetes) shows protective effects for hypoglycemic pancreatic β-cells. Int J Med Mushrooms. 2013;15(4):373-81.
  9. Sato M, Tokuji Y, Yoneyama S, Fujii-Akiyama K, Kinoshita M, Chiji H, Ohnishi M. Effect of dietary Maitake (Grifola frondosa) mushrooms on plasma cholesterol and hepatic gene expression in cholesterol-fed mice. J Oleo Sci. 2013;62(12):1049-58.
  10. Sato M, Tokuji Y, Yoneyama S, Fujii-Akiyama K, Kinoshita M, Ohnishi M. Profiling of hepatic gene expression of mice fed with edible japanese mushrooms by DNA microarray analysis: comparison among Pleurotus ostreatus, Grifola frondosa, and Hypsizigus marmoreus. J Agric Food Chem. 2011 Oct 12;59(19):10723-31. doi: 10.1021/jf2025659. Epub 2011 Sep 12.
  11. Fukushima M, Ohashi T, Fujiwara Y, Sonoyama K, Nakano M. Cholesterol-lowering effects of maitake (Grifola frondosa) fiber, shiitake (Lentinus edodes) fiber, and enokitake (Flammulina velutipes) fiber in rats. Exp Biol Med (Maywood). 2001 Sep;226(8):758-65.
  12. Kubo K, Nanba H. Anti-hyperliposis effect of maitake fruit body (Grifola frondosa). I. Biol Pharm Bull. 1997 Jul;20(7):781-5.
  13. Kabir Y, Yamaguchi M, Kimura S. Effect of shiitake (Lentinus edodes) and maitake (Grifola frondosa) mushrooms on blood pressure and plasma lipids of spontaneously hypertensive rats. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 1987 Oct;33(5):341-6. PubMed PMID: 3443885.

This website uses cookies so that you can have the best user experience. If you continue browsing you are giving your consent for the acceptance of the mentioned cookies and the acceptance of our cookies policy, Click on the link for more information.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies