Le champignon médicinal cardioprotecteur

Le Shiitake (Lentinula edodes) est un champignon médicinal comestible largement utilisé en gastronomie. Sa teneur en substances bioactives telles que des composés phénoliques, des immunomodulateurs, parmi beaucoup d’autres, lui confère également un grand intérêt dans le domaine de la santé. Le nom Shiitake est dérivé du mot japonais “Shii”, qui désigne une variété d’arbre semblable au châtaignier (Castanopsis cuspidata), et du mot “take”, qui signifie “champignon”. Il a été documenté comme l’un des premiers champignons à être produit sur du bois et est maintenant l’un des champignons les plus consommés dans le monde. Il est considéré comme un aphrodisiaque naturel et est également connu sous les noms de “Himematsutake”, “Xianggu” ou “Hoang-mo”.

L’essentiel à savoir sur le Shiitake

Comme le Reishi ou le Maitake, cette espèce a une longue tradition d’utilisation dans les médecines traditionnelles et ses propriétés et actions ont fait l’objet de nombreuses publications dans des portails scientifiques. Des études décrivant les composés et les actions de ce champignon ont été réalisées par des institutions médicales telles que la New York Academy of Science et des universités au Japon, en Chine, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède, etc. Certains des résultats de ces recherches ont été publiés dans le Journal of Cancer and Chemotherapy, International Journal of Immunotherapy, International Journal of Immunopharmacology, entre autres. Ces domaines d’intérêt se distinguent actuellement

  • Soutien intégratif : études prometteuses sur les actions du shiitake en combinaison avec les traitements conventionnels et son effet sur la qualité de vie. Il est également étudié comme adjuvant en raison de sa teneur en polysaccharides
  • Système métabolique-endocrinien : études sur la pression artérielle, le cholestérol, le surpoids et l’obésité. 

Le shiitake est un champignon comestible, très prisé en Chine et au Japon. De plus, ses qualités thérapeutiques sont appréciées depuis des temps immémoriaux dans les cultures orientales. Il présente à la fois une valeur nutritionnelle élevée, puisqu’il contient tous les acides aminés essentiels, et se distingue par sa teneur en fer, en calcium et en zinc, en vitamines B, en vitamine E et en provitamine D, en acides gras polyinsaturés ainsi que par des taux importants de polysaccharides, notamment le bêta-glucane lentinane. Ce polysaccharide, comme le PSK, est utilisé au Japon pour le traitement du cancer depuis les années 1980.

Propriétés, utilisations et applications du Shiitake

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), le shiitake est considéré comme un aliment qui renforce le “Jing-Qi”, l'”énergie vitale” et le système “Xie-Qi” de “résistance aux agents pathogènes externes”. Cela explique son utilisation dans les maladies liées à l'”excès de froid”.

Le champignon médicinal L. edodes se distingue par ses qualités organoleptiques et nutritionnelles. Selon certaines études, il contient une forte teneur en protéines, est pauvre en graisses et fournit des acides aminés essentiels. La science actuelle a validé de nombreuses utilisations de ce champignon en médecine traditionnelle. On a découvert qu’il contenait des macro et micronutriments intéressants, tels que des polysaccharides, des antioxydants, des fibres alimentaires, de l’ergostérol, des vitamines (B1, B2 et C), des folates, de la riboflavine, de la niacine, du fer et divers minéraux.

Quelle forme offre la plus forte concentration de composés actifs trouvés dans le Shiitake ? La plus forte concentration de principes actifs du Shiitake peut être trouvée dans un extrait bio standardisé (Mico-Shii), idéalement obtenu à l’aide de technologies vertes et durables, qui concentrent ses biomolécules actives intactes, tant du chapeau que de la tige, pour une meilleure utilisation de ses composés. Une autre bonne option est celle des extraits galéniques sous forme liquide (Dr. Immune Five), qui permet de titrer le dosage pour obtenir des résultats optimaux en fonction des besoins spécifiques de l’utilisateur, adaptés à son poids corporel.

L’utilisation de combinaisons d’extraits est également courante dans les nutraceutiques pour obtenir des résultats synergiques à plus large spectre. Le Shiitake est combiné avec le Reishi et le Maitake (Mico-Mix) pour des effets optimaux d’équilibrage métabolique, ou avec le Reishi, le Maitake, le Champignon Soleil, le Cordyceps et le Chaga (Mico-Five) pour un soutien immunitaire à large spectre. Une option intermédiaire entre la prise de Shiitake cuisiné et la prise d’un extrait sous forme de gélule ou de liquide – qui aurait même une valeur fonctionnelle préventive plus appropriée – serait celle de la poudre de Shiitake 100% micronisée ou associée à d’autres espèces pour obtenir certaines actions sur le système immunitaire (Bio-Defense) et sur le bien-être digestif (Bio-Intestin).

Produits contenant le Shiitake

+
Rupture de stock

Traitement

Mico Shii

65,90

Traitement

Mico Mix

65,90

Traitement

Mico Five

65,90

Prévention

Bio Defense

27,90
Voir plus

Principaux nutriments

Le shiitake séché est généralement commercialisé sans son pied, et dans certains pays, cela s’applique également aux champignons frais. Des études scientifiques ont montré que le chapeau et le pied peuvent être utilisés pour créer des produits nutraceutiques. Des fibres alimentaires, des polysaccharides, des triterpènes, etc. ont été trouvés dans le pied et le chapeau.

notamment le lentinane (ou lentinan)

Acides aminés essentiels et non essentiels

Ergosterol:

VITAMINES:

B1, B12 et E

Erythadénine

Minéraux:

Zinc

Fer

Calcium

Habitat et distribution

La culture du shiitake, un champignon médicinal d’origine asiatique, est l’une des plus répandues. À l’origine, il était cultivé exclusivement dans les pays de l’Est, mais aujourd’hui, une production à grande échelle est réalisée en Europe et aux États-Unis, où il est très demandé.

Au Japon, l’industrie du shiitake est en expansion constante et jouit d’une bonne réputation pour sa contribution à la conservation des forêts.

Notes mycologiques

Lentinula edodes (Berkeley) Pegler appartient à l’ordre des Polyporales, famille des Polyporaceae, genre Lentinula. L. edodes est l’espèce la plus importante de ce genre, qui a été introduite en production par Pegler en 1975.

Le nom scientifique L. edodes est composé de trois mots : lent (flexible), inus (ressemblant) et edodes (comestible).

Le shiitake est également connu sous le nom de champignon de forêt, lentin du chêne et de champignon de la forêt noire. En Chine, il est populairement connu sous le nom de Shaingugu (pin yin = Shang Guor Shiang-ku) qui signifie champignon parfumé ou encore Hua Gu ou Qua Gu qui signifie champignon à fleur blanche, nom donné à la variété blanche de shiitake appelée Donko.

Cette espèce a des chapeaux de 5 à 25 cm de diamètre avec des bords irréguliers. Ses lamelles sont blanches avec des tons rougeâtres qui s’assombrissent également avec l’âge. La cuticule velue du chapeau est de couleur brun foncé et présente des formations d’anneaux concentriques de différentes nuances qui permettent de différencier les variétés commerciales de ce champignon. Le pied est fibreux et centré.

Culture du shiitake

Le Shiitake pousse en grappes sur le bois en décomposition d’arbres à feuilles caduques tels que le châtaignier, le chêne, l’érable, le hêtre, le peuplier, le mûrier et autres. Sa répartition naturelle comprend les climats chauds et humides.

Dans la nature, le shiitake se propage par les spores, mais en culture, ce mode de reproduction n’est pas le meilleur moyen de produire de grandes quantités. Nous utilisons la technique de culture courante d’inoculation de spores de shiitake pour coloniser avec du mycélium de shiitake des rondins de bois, dont on vérifie qu’ils sont exempts de moisissures et de bactéries pathogènes.

Culture en bioréacteurs 

Pour une qualité, une pureté et une performance maximales dans nos systèmes de production.

L'une des lignes de recherche les plus importantes d'Hifas da Terra se concentre sur l'amélioration continue de la culture de différentes espèces de champignons en bioréacteurs (dont le Reishi, la Crinière de Lion, le Shiitake et le Maitake) en utilisant des substrats bio certifiés, ainsi que sur la standardisation de la qualité des ingrédients de base utilisés pour garantir l'excellence des produits finaux développés à partir de chaque champignon médicinal.

Système de Qualité Hifas

Grâce à notre propre norme de qualité, le HQS, nous identifions les biomolécules et les principes actifs à action thérapeutique, nous sélectionnons les souches fongiques qui les contiennent, nous utilisons nos systèmes analytiques spécifiques et nous appliquons des protocoles d'analyse à de nombreuses étapes de la production pour garantir l'excellence et la standardisation de tous nos produits finaux. Grâce à ce système rigoureux, nous proposons des produits naturels, des compléments et des nutraceutiques avec la garantie du système de qualité Hifas (HQS - Hifas Quality System), ce qui nous distingue des autres produits en termes de qualité, de sécurité et d'efficacité

En savoir plus

R&D et études sur le shiitake

  • L’équipe R&D de Hifas da Terra a récemment publié un article sur la méthode d’hydrolyse utilisée pour extraire les antioxydants du shiitake. Il a été conclu qu’il s’agit d’un processus organique durable pour la solubilisation sélective des composés phénoliques présents dans le shiitake et ayant des propriétés antioxydantes.
En savoir plus

Anecdotes sur le Shiitake

  • L’utilisation médicinale du shiitake s’est répandue pendant la dynastie Ming (1368-1644) en Chine, suite au développement de méthodes de culture sur des troncs d’arbre.
  • Selon la légende populaire, il y a 5 000 ans, une divinité nommée Shennong a doté le monde de shiitake et de tous les autres champignons médicinaux. Les troncs d’arbres étaient inoculés de spores de shiitake à la naissance d’un enfant. L’enfant et les champignons mûrissent ensemble jusqu’à l’âge adulte. À l’âge adulte, l’enfant avait la possibilité d’hériter de la fortune de la production de shiitake.
Références
  1. Fukushima M, Ohashi T, Fujiwara Y, Sonoyama K, Nakano M. Cholesterol-lowering effects of maitake (Grifola frondosa) fiber, Shiitake (Lentinus edodes) fiber, and enokitake (Flammulina velutipes) fiber in rats. Exp Biol Med (Maywood). 2001 Sep;226(8):758-65.
  2. Xu X, Yan H, Zhang X. Structure and immuno-stimulating activities of a new heteropolysaccharide from Lentinula edodes. J Agric Food Chem. 2012 Nov 21; 60(46):11560-6. Epub 2012 Nov 12.
  3. Ina K, Furuta R, Kataoka T, Kayukawa S, Yoshida T, Miwa T, Yamamura Y, Takeuchi Y. Lentinan prolonged survival in patients with gastric cancer receiving S-1-based chemotherapy. World J Clin Oncol. 2011  2(10):339-43.
  4. Okuno K, Uno K. Efficacy of orally administered Lentinula edodes mycelia extract for advanced gastrointestinal cancer patients undergoing cancer chemotherapy: a pilot study. Asian Pac J Cancer Prev. 2011 12(7):1671-4.
  5. Kabir Y, Yamaguchi M, Kimura S. Effect of shiitake (Lentinus edodes) and Maitake (Grifola frondosa) mushrooms on blood pressure and plasma lipids of spontaneously hypertensive rats. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 1987 Oct;33(5):341-6.
  6. Otsuka M, Shinozuka K, Hirata G, Kunitomo M. [Influences of a shiitake (Lentinus edodes)-fructo-oligosaccharide mixture (SK-204) on experimental pulmonary thrombosis in rats]. [Article in Japanese] Yakugaku Zasshi. 1996 Feb;116(2):169-73.
  7. Yagi K. Liver protective effect of Lentinula edodes mycelia (LEM). Gan To Kagaku Ryoho. 2012 Jul;39(7):1099-102.
  8. Sun J, Wang H, Ng TB. Isolation of a laccase with HIV-1 reverse transcriptase inhibitory activity from fresh fruiting bodies of the Lentinus edodes (Shiitake mushroom). Indian J Biochem Biophys. 2011 Apr;48(2):88-94.
  9. Shouji N, Takada K, Fukushima K, Hirasawa M. Anticaries effect of a component from Shiitake (an edible mushroom). Caries Res. 2000 Jan-Feb;34(1):94-8.
  10. Del Buono A et al. (2016) Polysaccharide from Lentinus edodes for integrative cancer treatment: immunomodulatory effects on lymphocyte population. World Cancer Research Journal 3, e652.
  11. Gu J et al. (2015) Lentinan plays synergistic effects in paclitaxel-induced A549 cell apoptosis via activating ROS-TXNIP-NLRP3 signal. Journal of Cellular and Molecular Medicine 19, 1949-1955.
  12. Omar Alejandro Rivera et al. (2017) Bioactive components of Shiitake and its impact on health. AVFT, volumen 36, número 3, 2017.