Le champignon médicinal pour se protéger des infections

Le Coriolus versicolor ou Trametes versicolor est un champignon très commun qui pousse sur des substrats organiques tels que les troncs d’arbres, dont il se nourrit. En raison de sa consistance ligneuse, il n’est pas considéré comme un bon champignon comestible.

Cependant, il est couramment utilisé comme infusion ou extrait en raison de sa composition biochimique. Il est également connu sous le nom de queue de dinde car son sporophore (partie aérienne) est très similaire aux plumes de la queue d’une dinde. En raison de sa variabilité chromatique, il est également connu sous le nom de “champignon arc-en-ciel”. Entre autres noms, le Coriolus est aussi couramment appelé Yun-zhi ou Kawarakate.

L’essentiel àsavoir sur le “champignon arc-en-ciel”

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), la queue de dinde est utilisée pour “stimuler le complexe rate-pancréas”, ce qui permet de “réduire le Tan” (terme chinois désignant toute formation tissulaire causée par l’accumulation de flegme, de fibromes, de kystes, etc.) Il permet également de “disperser l’humidité, de débloquer et de tonifier le Qi (flux d’énergie vitale)”. Les composés les plus importants sont les polysaccharides comme les bêta-glucanes, le mannitol et les protéoglycanes comme le polysaccharide K (PSK) et le polysaccharide peptide (PSP), ainsi que les stérols. Les glycoprotéines (comme le PSK) ont été largement étudiées pour le développement de différents médicaments. Les domaines d’intérêt pour l’étude de C. versicolor sont les suivants :

  • Immunologie : études sur sa capacité à renforcer la réponse immunitaire et l’activation des cellules NK.
  • Soutien intégratif : essais cliniques sur des patients utilisant le Coriolus pour améliorer leur survie en combinaison avec d’autres traitements.

Le Coriolus est probablement le champignon le plus étudié par la science moderne et des extraits de Coriolus (contenant des niveaux concentrés de composés tels que le PSK) sont utilisés dans le traitement primaire du cancer au Japon depuis les années 1980.

Propriétés, applications et utilisations de Coriolus

La culture de Coriolus sur des substrats exempts de substances toxiques est essentielle lorsqu’il s’agit de cultures à des fins thérapeutiques ou pour la production d’extraits à usage pharmacologique.

Le Japon et la Chine ont extrait deux fractions polysaccharidiques de la queue de dinde (C. versicolor)PSP et PSK – qui ont été approuvées comme médicaments. En 1990, le PSK représentait 25 % des médicaments anticancéreux utilisés au Japon. Traditionnellement, la queue de dinde était utilisée à l’état sec et en poudre pour préparer des infusions.

Actuellement, elle est également utilisée comme ingrédient, qui peut être ajouté au café, au chocolat chaud, ou dans des yaourts ou des smoothies, comme c’est le cas pour d’autres champignons médicinaux tels que le Cordyceps ou le Reishi. Grâce aux méthodes d’extraction modernes, ses biomolécules actives peuvent être concentrées sans les dénaturer, ce qui les rend plus biodisponibles.

L’extrait de queue de dinde (Mico Corio) est généralement commercialisé comme complément alimentaire sous forme de gélules, bien que des formulations d’extraits liquides soient également disponibles. D’autres formes sont disponibles, mais leur efficacité est plus limitée.

Principaux nutriments

C. versicolor contient des nutriments d’intérêt fonctionnel, des biomolécules actives parmi lesquelles les plus importantes sont :

PSK

(polysaccharide K ou Krestin)

PSP

(peptide polysaccharide)

Habitat et distribution

Ce champignon médicinal est présent presque partout dans le monde et pousse généralement sur les restes de troncs morts de diverses espèces d’arbres et sous différents climats. Il est cultivé sur le bois à des fins thérapeutiques et pour obtenir divers extraits à usage pharmacologique. C. versicolor pousse généralement de manière naturelle sur les restes de troncs de différentes espèces d’arbres et dans différentes zones et climats tempérés.

Notes mycologiques

La queue de dinde appartient à l’ordre des Polyporales, à la famille des Polyporaceae, au genre Trametes, dont Coriolus est un synonyme. Les polyporacées jouent un rôle très important dans l’écosystème, car elles décomposent le bois et recyclent les nutriments et les minéraux afin qu’ils puissent être utilisés par d’autres organismes.

Le genre Coriolus est abondant en Europe et comprend sept à neuf espèces lignicoles. Son aspect ne correspond pas à la forme classique d’un champignon supérieur, car il forme des colonies avec une multitude de sporophores annuels de 2 à 6 cm de large. Ses sporophores fins, d’aspect velouté, se distinguent sur la partie supérieure par l’alternance de bandes glabres brunâtres en formes concentriques de différentes teintes ; les bords sont dominés par une bande blanchâtre indicatrice de croissance.

Depuis plusieurs siècles, C. versicolor est une espèce très prisée et d’intérêt médicinal. Il entre aujourd’hui dans la composition de médicaments largement utilisés au Japon, suite aux importantes études menées sur ses propriétés anticancéreuses au cours des trente dernières années.

Culture du Trametes

Ce champignon médicinal, petit et léger, se cultive facilement sur du bois de chêne pédonculé (Quercus robur) inoculé avec des granulés. Cependant, il est également possible d’utiliser des résineux comme le peuplier ou l’acacia, entre autres.

Dans la nature, on le trouve comme saprophyte destructeur de bois, ce qui signifie qu’il peut être récolté en grandes quantités sur de longues périodes. On trouve le Coriolus dans le monde entier sur les souches des vieux arbres et sur les branches des arbres à feuilles caduques.

Les plus grands spécimens ont été trouvés jusqu’à présent aux États-Unis et au Canada. Sa préférence pour un environnement frais et humide fait qu’il prospère dans les anciens tunnels de mines avec des ancres en bois, où on le trouve encore fréquemment aujourd’hui. Cependant, le C. versicolor peut également être cultivé dans des “sacs de culture”.

Hifas da Terra recommande d’utiliser de la sciure de bois sans pesticides dans ces sacs d’incubation. Une fois que le mycélium a mûri, des trous sont faits dans ces sacs pour ouvrir la voie au développement de la fructification colorée.

Culture en bioréacteurs 

Pour une qualité, une pureté et une performance maximales dans nos systèmes de production.

L'une des lignes de recherche les plus importantes d'Hifas da Terra se concentre sur l'amélioration continue de la culture de différentes espèces de champignons en bioréacteurs (dont le Reishi, la Crinière de Lion, le Shiitake et le Maitake) en utilisant des substrats bio certifiés, ainsi que sur la standardisation de la qualité des ingrédients de base utilisés pour garantir l'excellence des produits finaux développés à partir de chaque champignon médicinal.

Système de Qualité Hifas

Grâce à notre propre norme de qualité, le HQS, nous identifions les biomolécules et les principes actifs à action thérapeutique, nous sélectionnons les souches fongiques qui les contiennent, nous utilisons nos systèmes analytiques spécifiques et nous appliquons des protocoles d'analyse à de nombreuses étapes de la production pour garantir l'excellence et la standardisation de tous nos produits finaux. Grâce à ce système rigoureux, nous proposons des produits naturels, des compléments et des nutraceutiques avec la garantie du système de qualité Hifas (HQS - Hifas Quality System), ce qui nous distingue des autres produits en termes de qualité, de sécurité et d'efficacité

En savoir plus

R&D et études utilisant la queue de dinde

Une étude de Hifas da Terra réalisée sur des lignées cellulaires et des extraits de Coriolus montre qu’elle pourrait compromettre la progression des métastases dans le cancer colorectal.

En Savoir plus

Anecdotes sur le Coriolus

  • Coriolus est un bioremédiateur naturel exceptionnel, ce qui signifie qu’il est capable d’éliminer les contaminants et les polluants du sol ou d’un autre milieu de croissance. Il est donc important qu’il soit produit sur des substrats organiques ou que la culture soit contrôlée en utilisant des substrats qui sont contrôlés pour les contaminants.
  • Le suffixe latin “versicolor” ne pourrait pas être plus approprié, car il signifie avoir plusieurs couleurs.
  • Ce champignon est souvent utilisé en Europe centrale dans les compositions florales décoratives.
Références
  1. Sekhon BK, Sze DM, Chan WK, Fan K, Li GQ, Moore DE, Roubin RH. PSP activates monocytes in resting human peripheral blood mononuclear cells: immunomodulatory implications for cancer treatment. Food Chem. 2013 Jun 15;138(4):2201-9.
  2. Wang DF, Lou N, Li XD. Effect of Coriolus versicolor polysaccharide-B on the biological characteristics of human esophageal carcinoma cell line eca109. Cancer Biol Med. 2012 Sep;9(3):164-7.
  3. Hirahara N, Edamatsu T, Fujieda A, Fujioka M, Wada T, Tajima Y. Protein-bound polysaccharide-K induces apoptosis via mitochondria and p38 mitogen-activated protein kinase-dependent pathways in HL-60 promyelomonocytic leukemia cells. Oncol Rep. 2013 Jul;30(1):99-104.
  4. Brown DC, Reetz J. Single agent polysaccharopeptide delays metastases and improves survival in naturally occurring hemangiosarcoma. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:384301.
  5. Eliza WL, Fai CK, Chung LP. Efficacy of Yun Zhi (Coriolus versicolor) on survival in cancer patients: systematic review and meta-analysis. Recent Pat Inflamm Allergy Drug Discov. 2012 Jan;6(1):78-87.
  6. Ho CY, Kim CF, Leung KN, Fung KP, Tse TF, Chan H, Lau CB. Differential anti-tumor activity of Coriolus versicolor (Yunzhi) extract through p53- and/or Bcl-2-dependent apoptotic pathway in human breast cancer cells. Cancer Biol Ther. 2005 Jun;4(6):638-44. Epub 2005 Jun.
  7. Chen J, Jin X, Zhang L, Yang L. A study on the antioxidant effect of Coriolus versicolor polysaccharide in rat brain tissues. Afr J Tradit Complement Altern Med. 2013 Oct 3;10(6):481-4.
  8. Szeto YT, Lau PC, Kalle W, Pak SC. Direct human DNA protection by Coriolus versicolor (Yunzhi) extract. Pharm Biol. 2013 Jul;51(7):851-5.
  9. Collins RA, Ng TB. Polysaccharopeptide from Coriolus versicolor has potential for use against human immunodeficiency virus type 1 infection. Life Sci. 1997;60(25):PL383-7.
  10. Su CH, Lai MN, Ng LT. Inhibitory effects of medicinal mushrooms on α-amylase and α-glucosidase – enzymes related to hyperglycemia. Food Funct. 2013 Apr 25;4(4):644-9.
  11. Chu KKW et al., (2002) Coriolus versicolor: a medicinal mushroom with promising immunotherapeutic values. Journal of Clinical Pharmacology 42, 976-984.
  12. Donatini B (2010) Coriolus versicolor: the most powerful immunostimulating agent. Interest in oncology, against virus and for all types of immunostimulation. Phytothèrapie 8, 255-258.
  13. Harhaji LJ et al., (2008) Anti-tumor effect of Coriolus versicolor methanol extract against mouse B16 melanoma cells: In vitro and in vivo study. Food and Chemical Toxicology 46, 1825-1833.
  14. Shibata M et al., (2011) Effect of PSK on FOLFOX4-induced peripheral neuropathy and bone marrow suppression in patients with metastatic colorectal cancer. Journal of Clinical Oncology 29, 596-596.
  15. Hsieh TC et al., (2013) Regulation of cell cycle transition and induction of apoptosis in HL-60 leukemia cells by the combination of Coriolus versicolor and Ganoderma lucidum. International Journal of Molecular Medicine 32, 251-257.