Le champignon médicinal du microbiote

Le Pleurotus eryngii (ou pleurote en huître) est un champignon médicinal qui présente un intérêt scientifique important pour sa composition en polysaccharides (avec une activité prébiotique intéressante), mais aussi pour sa forte teneur en minéraux, phénols et vitaminesEn France, il est couramment appelé Pleurote du panicaut pour une raison très simple : P. eryngii est strictement inféodé aux racines des panicauts (Eryngium). D’ailleurs, les panicauts sont souvent beaucoup plus faciles à repérer que le champignon lui-même, qui dépasse généralement de peu la surface du sol. Cette variété est connue sous le nom de “Gardu Ziza” au Pays basque, “Gírgola de panical” en Catalogne et “Seta de cemtcamps” à Valence.

L’essentiel à savoir sur Pleurotus eryngii

Pleurotus eryngii est remarquable par la quantité de biomolécules actives qu’il contient, notamment de β-glucanes (polysaccharides immunomodulateurs) et de minéraux tels que le potassium ou le phosphore. Il contient également des composés phénoliques ou de l’ergothionéine qui détiennent un rôle d’antioxydant naturel. Grâce à ces biomolécules et à d’autres, le Pleurote du panicaut fait l’objet de recherches scientifiques continues dans des domaines de santé tels que :

Pleurotus eryngii est une espèce comestible et médicinale répandue en Méditerranée, en Europe centrale, en Asie centrale et en Afrique du Nord. C’est l’une des deux espèces du genre Pleurotus (avec Pleurotus ostreatus).À l’origine, P. eryngii était cultivé dans le nord de l’Italie et en Suisse où il était connu localement sous le nom de Cardoncello. D’autre part, et comme la plupart des champignons basiodiomycètes utilisés en médecine traditionnelle, les chercheurs ont étudié sa composition. Ils ont ainsi remarqué un grand nombre de substances avec des fortes propriétés thérapeutiques, suggérant son utilité dans nombre de maladies. Cela a conduit à l’expansion de la culture de l’huître royale et à de nombreuses recherches sur sa fonction de nutraceutique : elle contient des composés qui favorisent la croissance des bactéries bénéfiques naturellement présentes dans le côlon.

Propriétés, usages et application du Pleurotus eryngii

Les champignons sont considérés comme un aliment de haute valeur nutritionnelle, mais c’est leur forte concentration en autres composés bioactifs aux effets puissants, qui sont étudiés pour leurs résultats sur divers aspects de la santé. Le format le plus concentré pour consommer ces substances est un extrait, qui est plus efficace en tant que produit standardisé, généralement sous forme de poudre (souvent commercialisée en gélules) ou sous forme liquide. Le Dr. Immune Five est une formule pédiatrique liquide qui contient un extrait de Pleurotus, ainsi que d’autres champignons médicinaux.La poudre de champignon non concentrée – plus concentrée qu’une source culinaire mais à une concentration inférieure à celle d’un extrait – présente une biodisponibilité et une teneur en prébiotiques élevées et est donc recommandée à des fins fonctionnelles multiples. La poudre de pleurote se trouve dans des produits tels que Bio-Intestin et Bio-Defense.

Produits contenantS lA PleurotE ERYNGII

Prévention

Bio Defense

27,90

Prévention

Bio Intestin

27,90
+
Rupture de stock
25,90
Voir plus

Les nutriments dans Pleurotus eryngii

Le basidiomycète P. eryngii est riche en protéines, en polysaccharides, en acides gras insaturés, en vitamines et en autres nutriments et pauvre en graisses, ce qui en fait un aliment de haute qualité et peu calorique. En outre, P. eryngii est également une source riche du disaccharide, le tréhalose.P. eryngii possède un certain nombre de nutriments d’intérêt fonctionnel ; des biomolécules actives dont les plus importantes sont :

PEPTIDES :

Ostréolysine, laccase, lectine et autres peptides et acides gras.

VITAMINES :

D et groupe B group

MINÉRAUX :

Zinc

Notes mycologiques

La morphologie de P.eryngii est similaire à celle de P. ostreatus. Son chapeau varie de 4 à 10 cm et la couleur prédominante de la cuticule est le brun, qui s’éclaircit au fur et à mesure de la maturation. Les lamelles sont d’abord blanches, puis deviennent plus foncées et prennent une couleur crème. La chair est blanche, plus consistante que chez les autres espèces de Pleurotus, avec une odeur agréable et un goût sucré.Son pied, court et blanchâtre, est parfois excentré. Quant à sa chair,  elle présente une saveur douce et une odeur agréable. Le grand pédoncule est l’un des éléments les plus caractéristiques de cette espèce. Il est blanc, sans anneau et la chair est ferme.

Culture du Pleurote eryngii

Il est couramment cultivé en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord, ainsi que dans de de nombreuses régions d’Asie. Sa culture a été entreprise, mais à une moindre échelle que Pleurotus ostreatusLes fructifications de P. eryngii sont faciles à cultiver avec un rendement élevé et les produits ont un grand marché en raison de leur bon goût et leur potentiel médicinal.Ces dernières années, l’extraction des polysaccharides des organes de fructification, du mycélium et du bouillon de fermentation des champignons comestibles est devenue un sujet de recherche actif afin d’explorer leur structure et leurs activités physiologiques.Il existe de nombreuses souches de P. eryngii dans le monde, qui sont largement cultivées. Les différentes souches de Pleurotus eryngii réagissent différemment aux différents substrats. Il peut être cultivé facilement et avec succès sur la paille de blé et de riz et de la sciure de bois. Cependant, la culture sur un substrat organique d’ajoncs (Ulex europeus) donne des rendements élevés.

Culture en bioréacteurs 

Pour une qualité, une pureté et une performance maximales dans nos systèmes de production.

L'une des lignes de recherche les plus importantes d'Hifas da Terra se concentre sur l'amélioration continue de la culture de différentes espèces de champignons en bioréacteurs (dont le Reishi, la Crinière de Lion, le Shiitake et le Maitake) en utilisant des substrats bio certifiés, ainsi que sur la standardisation de la qualité des ingrédients de base utilisés pour garantir l'excellence des produits finaux développés à partir de chaque champignon médicinal.

Système de Qualité Hifas

Grâce à notre propre norme de qualité, le HQS, nous identifions les biomolécules et les principes actifs à action thérapeutique, nous sélectionnons les souches fongiques qui les contiennent, nous utilisons nos systèmes analytiques spécifiques et nous appliquons des protocoles d'analyse à de nombreuses étapes de la production pour garantir l'excellence et la standardisation de tous nos produits finaux. Grâce à ce système rigoureux, nous proposons des produits naturels, des compléments et des nutraceutiques avec la garantie du système de qualité Hifas (HQS - Hifas Quality System), ce qui nous distingue des autres produits en termes de qualité, de sécurité et d'efficacité

En savoir plus

R&D et études utilisant P.eryngii

  • L’équipe R&D de Hifas da Terra a réalisé une étude sur l’optimisation des processus d’extraction des biomolécules actives de P. eryngii pour obtenir des fractions ayant des propriétés antioxydantes : Innovative technologies for the extraction of saccharidic and phenolic fractions from Pleurotus eryngii, publiée dans LWT – Food Science and Technology.
  • Grâce à sa composition riche en antioxydants (surtout dans les extraits éthanoliques), les chercheurs considèrent que l’extrait de P. eryngii est très approprié pour la formulation de crèmes anti-âge.
En savoir plus

Faits intéressants sur le Pleurotus eryngii  

  • Le terme générique de pleurote vient du grec pleurón = flanc et oûs, otós = oreille, avec l’oreille (c’est-à-dire le chapeau) à côté, pour la forme du carpophore. 
  • Selon l’ouvrage Anticancer du psychiatre et chercheur en neurosciences David Servan-Schreiber, la pleurote du panicaut serait utile dans l’accompagnement du cancer.
  • Le Pleurote du Panicaut possède de nombreuses appellations régionales. Sur l’île d’Oléron, on le nomme « doridelle », les Oléronais se sont d’ailleurs empressé d’utiliser ce surnom pour d’autres champignons n’ayant rien à voir avec le Pleurote. 
  • En raison d’une saveur remarquable et d’une valeur nutritionnelle élevée, la production commerciale de P. eryngii a considérablement augmentée dans le monde entier, notamment en Asie. À ce propos, les pleurotes (Pleurotus spp.) occupent la troisième place après les champignons de Paris (Agaricus bisporus) et les shiitake (Lentinula edodes) parmi la production mondiale de champignons. 
References
  • Krüzselyi, D., Kovács, D., Vetter, J. (2016). Chemical analysis of oyster mushroom (Pleurotus eryngii) fruiting bodies. Acta Alimentaria, 45(1), 20-27. doi:10.1556/066.2016.45.1.3. 
  • Stajic, M., Vukojevi, J., Duletic-Lauševic S. (2009). Biology of <i>Pleurotus eryngii</i> and role in biotechnological processes: a review. , 29(1), 55-66. doi:10.1080/07388550802688821. 
  • Sun, Y., Hu, X., & Li, W. (2017). Antioxidant, antitumor and immunostimulatory activities of polypeptide from Pleurotus eryngii mycelium. International journal of biological macromolecules, 97, 323-330. https://doi.org/10.1016/j.ijbiomac.2017.01.043.
  • Wong, Jack Ho., et al (2020). Fungal extracts and compounds with suppressive action on breast cancer: evidence from studies with cultured cancer cells, tumour-bearing animals and clinical trials. Applied Microbiology and Biotechnology, (), -. doi:10.1007/s00253-020-10476-4. 
  •  Xue, Zhaohui; Li, Jiaomei; Cheng, Aiqing; Yu, Wancong; Zhang, Zhijun; Kou, Xiaohong; Zhou, Fengjuan (2015). Identification of triterpene structure of Pleurotus eryngii mushroom with inhibitory effects against breast cancer. Plant Foods for Human Nutrition, 70(3), 291-296. doi:10.1007/s11130-015-0492-7 
  • Yang, RL, Li, Q. and Hu, QP. Physicochemical properties, microstructures, nutritional components and free amino acids of Pleurotus eryngii as affected by different drying methods. Sci Rep 10, 121 (2020). https://doi.org/10.1038/s41598-019-56901-1
  • Zhang, Bingru; Li, Yanying; Zhang, Fuming; Linhardt, Robert J.; Zeng, Guoyang; Zhang, Anqiang (2019). Extraction, structure and bioactivities of Pleurotus eryngii polysaccharides: a review. International Journal of Biological Macromolecules, (), S0141813019338218-. doi:10.1016/j.ijbiomac.2019.10.144.