Pleurote

Pleurotus ostreatus

pleurote

Un champignon médicinal répandu dans nos assiettes

Le pleurote en huître (Pleurotus ostreatus) est un champignon médicinal qui jouit d’une grande popularité, notamment en tant que champignon comestible savoureux. Comme elle n’est pas particulièrement pointilleuse sur son habitat, elle est facile à cultiver. En raison de sa consistance charnue et de son goût, il est également appelé pleurote en huître, hiratake, ping gu ou pleurote.

Description du pleurote

Le pleurote en huître pousse sur le bois mort et agit comme un décomposeur primaire. Cependant, il peut également s’accommoder d’un substrat de marc de café ou de paille et est donc considéré comme un champignon de culture assez simple, tant sur le plan commercial que privé. 

Le pleurote en huître se reconnaît à son pédoncule épais et à son chapeau généralement gris foncé doté de lamelles. Cependant, son spectre de couleurs va du blanc au jaune, en passant par le gris, le violet et presque le noir. Il apparaît souvent en grappes.

culture de pleurote
culture de pleurotes
pleurote substrat

Répartition et culture du Pleurote

Ce savoureux champignon est présent dans le monde entier, mais il est relativement rare en France. Il est particulièrement à l’aise dans les zones subtropicales et les zones climatiques tempérées, surtout pendant les saisons froides. On peut également le trouver comme décomposeur (saprobionte) sur le bois en stockage.

On trouve des représentants de Pleurotus dans le monde entier, dans presque toutes les zones climatiques. Comme elle est également facile à cultiver et très productive, des mycologues comme le célèbre mycologue germano-hongrois Jan Lelley proposent de promouvoir sa culture commerciale et d’en faire un aliment de base. 

Le pleurote en huître est parfait pour une expérience personnelle de culture de champignons.  Comme substrat, vous pouvez utiliser la paille de votre propre jardin ou encore de vieilles souches d’arbres avec des chevilles à champignons.

L’industrie des champignons s’appuie généralement sur la paille de blé, qui est d’abord stérilisée, puis bien imbibée d’eau. Ce substrat préparé est ensuite mélangé à des spores de pleurotes ou à de vieux pleurotes écrasés et, quelques semaines plus tard, vous pouvez vous attendre à une riche récolte de champignons. Avec une bonne culture, on peut récolter environ 20 kg de champignons par mètre carré de surface de culture.

Ceux qui n’ont que peu de place et qui souhaitent néanmoins s’essayer une fois à la culture des pleurotes peuvent utiliser du vieux marc de café comme substrat. Le tout est ensuite mélangé à de la purée de pleurotes (disponible dans les supermarchés bien achalandés), le mélange est recouvert d’une toile de gaze pour se protéger des mouches et stocké dans un coin sombre. Avant que les corps des champignons ne germent, le mycélium du pleurote se détache à la surface, ce qui est souvent confondu avec de la moisissure.

Description du Pleurote

Le pleurote en huître pousse sur le bois mort et agit comme un décomposeur primaire. Cependant, il peut également s’accommoder d’un substrat de marc de café ou de paille et est donc considéré comme un champignon de culture assez simple, tant sur le plan commercial que privé. 

Le pleurote en huître se reconnaît à son pédoncule épais et à son chapeau généralement gris foncé doté de lamelles. Cependant, son spectre de couleurs va du blanc au jaune, en passant par le gris, le violet et presque le noir. Il apparaît souvent en grappes.

Répartition et culture du pleurote

Ce savoureux champignon est présent dans le monde entier, mais il est relativement rare en France. Il est particulièrement à l’aise dans les zones subtropicales et les zones climatiques tempérées, surtout pendant les saisons froides. On peut également le trouver comme décomposeur (saprobionte) sur le bois en stockage.

On trouve des représentants de Pleurotus dans le monde entier, dans presque toutes les zones climatiques. Comme elle est également facile à cultiver et très productive, des mycologues comme le célèbre mycologue germano-hongrois Jan Lelley proposent de promouvoir sa culture commerciale et d’en faire un aliment de base. 

Le pleurote en huître est parfait pour une expérience personnelle de culture de champignons.  Comme substrat, vous pouvez utiliser la paille de votre propre jardin ou encore de vieilles souches d’arbres avec des chevilles à champignons.

L’industrie des champignons s’appuie généralement sur la paille de blé, qui est d’abord stérilisée, puis bien imbibée d’eau. Ce substrat préparé est ensuite mélangé à des spores de pleurotes ou à de vieux pleurotes écrasés et, quelques semaines plus tard, vous pouvez vous attendre à une riche récolte de champignons. Avec une bonne culture, on peut récolter environ 20 kg de champignons par mètre carré de surface de culture.

Ceux qui n’ont que peu de place et qui souhaitent néanmoins s’essayer une fois à la culture des pleurotes peuvent utiliser du vieux marc de café comme substrat. Le tout est ensuite mélangé à de la purée de pleurotes (disponible dans les supermarchés bien achalandés), le mélange est recouvert d’une toile de gaze pour se protéger des mouches et stocké dans un coin sombre. Avant que les corps des champignons ne germent, le mycélium du pleurote se détache à la surface, ce qui est souvent confondu avec de la moisissure.

Culture dans des bioréacteurs

Excellence dans les systèmes de production

L’un des axes de recherche de Hifas da Terra porte sur l’amélioration continue de la culture de différentes espèces de champignons dans des bioréacteurs. En utilisant des substrats biologiques certifiés et en normalisant la qualité des matières premières et des ingrédients, nous garantissons l’excellente qualité du produit final issu de nos champignons.

Nos produits

Des ingrédients actifs de haute qualité

Nos produits

Des ingrédients actifs concentrés de la plus haute qualité

Composition

Histoire du Pleurote

Le pleurote en huître est connu depuis le Moyen Âge et est mentionné dans les livres d’herboristerie depuis le XVIe siècle. La culture sur rondins de bois semble avoir démarré en Hongrie dans les années 70 avant de gagner le reste de l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Puis les méthodes de production ont évolué afin de répondre aux exigences d’un marché de plus en plus actif en France, les cultures sur substrats riches en lignine remplaçant la dégradation lente du bois. Aujourd’hui, le pleurote en huître est devenu une partie intégrante de la culture alimentaire française.

Utilisation

Grâce à sa consistance semblable à celle de la viande et à son arôme savoureux, le pleurote est idéal pour la friture, comme substitut de viande ou pour la panure. Il doit être bouilli avant d’être consommé et développe une très forte intensité de saveur umami.

Mais il est également très facile de l’utiliser en cuisine sous forme de poudre séchée, par exemple pour agrémenter et arrondir les bouillons de viande.

Quelques anecdotes intéressantes sur le Pleurote

  • Le nom de pleurote en huître est lié à son port de croissance semblable à celui d’une huître. Il est connu comme champignon comestible en France depuis les années 70, mais était rejeté par de nombreux consommateurs au début en raison de sa forme particulière. Aujourd’hui, la situation a changé et on peut trouver le pleurote dans les supermarchés bien achalandés ainsi que sur les différents marchés hebdomadaires. 
  • Le pleurote en huître est utilisé dans l’assainissement (bioremédiation) des sols pollués et convient pour sa fixation des métaux lourds et la décomposition des huiles usagées. En outre, son substrat est bien adapté à l’amélioration des sols et il est donc souvent utilisé comme une sorte d’humus.
  • Comme le pleurote en huître peut être cultivé efficacement et qu’il est peu exigeant, il pourrait être utilisé dans les stations spatiales prévues sur la lune ou sur Mars.
Références
  • Prof. Dr. Dr. Jan Lelley: No fungi no future: Wie Pilze die Welt retten können (Deutsch) Taschenbuch – Springer; Auflage: 1. Aufl. 2018 (20. März 2018)