Coriolus versicolor

Queue de dinde

Le Coriolus versicolor ou Trametes versicolor

L’un des champignons médicinal les plus photogéniques est la queue de dinde (Coriolus versicolor ou bien Trametes versicolor). Bien qu’il puisse être collecté et consommé à l’état sauvage, il n’est pas officiellement autorisé en tant que denrée alimentaire dans l’UE. Ce champignon arboricole est également connu sous le nom de yun zhi, kawaratake ou champignon papillon ou encore champignon des nuages.

Description du Coriolus versicolor

Comme le Polypore en ombelle et le Reishi, le Coriolus versicolor est également un champignon à pourriture blanche. Une différence importante, cependant, est que ce champignon des arbres préfère les endroits frais, sombres et humides.

Comme son nom l’indique, c’est un champignon extrêmement coloré qui ressemble à l’ouverture d’un instrument à vent en raison de sa forme en entonnoir. La taille et la fréquence sont très variables, ainsi le Coriolus peut apparaître petit et nombreux, mais peut aussi devenir très grand et tramé avec un poids pouvant atteindre 8 kg.

coriolus sur tronc
champignon couleur

Répartition et culture du Coriolus versicolor

On peut faire des découvertes sauvages dans le monde entier sur de vieilles souches et branches d’arbres à feuilles caduques, plus rarement la queue de dinde se se présente comme un parasite. Les plus grands spécimens ont été trouvés jusqu’à présent aux États-Unis et au Canada. Sa préférence pour un environnement frais et humide se retrouve dans les anciens tunnels de mines avec des ancrages en bois, où on le trouve encore fréquemment aujourd’hui. 

Il est commun dans les forêts françaises, surtout dans les vallées ombragées et humides.

Cependant, le Coriolus versicolor peut également être cultivé, la culture est similaire à celle du Shiitake et du Reishi, la sciure de bois sans pesticides étant utilisée dans le sac d’incubation. Une fois le mycélium arrivé à maturité, des trous sont percés dans ces sacs pour permettre à la fructification colorée de se répandre dans la nature.

Culture dans des bioréacteurs

Excellence dans les systèmes de production

L’un des axes de recherche de Hifas da Terra porte sur l’amélioration continue de la culture de différentes espèces de champignons dans des bioréacteurs. En utilisant des substrats biologiques certifiés et en normalisant la qualité des matières premières et des ingrédients, nous garantissons l’excellente qualité du produit final issu de nos champignons.

Nos Produits

Des ingrédients actifs concentrés de la plus haute qualité

Composition

Histoire du Coriolus

La Queue de dinde a une histoire similaire à celle du Resihi, mais ne jouit pas de la même popularité. Comme il a une longue histoire d’utilisation et d’acceptation en Asie, son approbation en Europe n’est probablement qu’une question de temps.

Ces derniers temps, le champignon médicinal coloré fait de plus en plus l’objet d’un intérêt scientifique, comme en témoignent de nombreuses enquêtes et études.

Utilisation du Coriolus

En raison de sa consistance coriace et dure, le Coriolus n’impressionne pas en termes de goût et n’est pas utilisée comme aliment. Les jeunes spécimens sont comestibles, mais présentent un certain défi pour l’appareil masticatoire humain.

Les jeunes spécimens semblent relativement insipides, tandis que les fructifications plus anciennes développent un arôme de poisson.

Il est traditionnellement utilisé pour faire un thé herbacé, et lorsqu’il est séché et réduit en poudre, il est utilisé comme ingrédient dans les yaourts ou les smoothies. Cependant, en raison de son statut actuel d’aliment nouveau, le Coriolus est largement inconnue dans notre pays.

Quelques anecdotes intéressantes sur le Coriolus

  • Le suffixe latin du nom “versicolor” ne pourrait être plus approprié, car il signifie coloré ou irisé. Traditionnellement, la Queue de dinde était utilisée par les Indiens d’Amérique du Nord comme additif pour rendre les aliments plus durables. Par conséquent, les morceaux du champignon médicinal étaient simplement mélangés aux aliments à conserver, mais pas consommés.
  • Une propriété extrêmement intéressante est que Coriolus versicolor est capable de fixer les métaux lourds et les xénobiotiques. Il est donc utilisé pour la purification de l’eau et des eaux usées (par exemple, celles des hôpitaux et des grandes institutions).
Référence
  • Prof. Dr. Dr. Jan Lelley: No fungi no future: Wie Pilze die Welt retten können (Deutsch) Taschenbuch – Springer; Auflage: 1. Aufl. 2018 (20. März 2018)