Cordyceps

Cordyceps sinensis

Cordyceps ou le champignon chenille

Un champignon médicinal d’un genre très particulier est le champignon chenille chinois (Cordyceps), car il s’agit d’un champignon parasite qui prend possession d’un hôte vivant. Depuis des milliers d’années, les gens sont conscients de ses nombreux bienfaits et le connaissent sous de nombreux noms tels que le champignon chenille, Tochukaso, Dong Chon Xia Cao, Chong Cao, Yartsa Gunbu, Ophiocordyceps sinensis ou champignon chenille tibétain.

Description du Cordyceps

Le champignon de la chenille chinoise, plus communément appelé Cordyceps, vit comme un parasite dans les chenilles de diverses petites espèces de papillons, continuant initialement à se développer à l’intérieur de l’hôte après l’infestation. Au stade final de son développement, le champignon prend le contrôle de la chenille, qui s’enfouit alors dans le sol et meurt. Le corps fructifiant du Cordyceps sort alors de la tête de l’ancien hôte.

Les fructifications du Cordyceps peuvent atteindre 15 cm de long et ressemblent à une massue. La taille de la fructification, qui contient alors également les spores pour la reproduction, dépend de la nature de la chenille hôte.

Répartition et culture

Le Cordyceps ne se trouve que sur les hauts plateaux de l’Himalaya, limité à un niveau d’altitude compris entre 3000 et 5000 mètres. On le trouve donc principalement au Tibet et dans certaines parties du Bhoutan, de la Chine et du Népal. Le C. sinensis n’apparaît jamais en grappes, mais toujours seul et exclusivement dans les chenilles. 

En raison notamment de la forte demande de spécimens collectés à l’état sauvage et de leur restriction géographique, le Cordyceps est encore aujourd’hui commercialisé à des prix très élevés et parfois pesé en or.

Comme les specimens sauvages sont négociés au poids, les collectionneurs ont parfois la fâcheuse tendance à les alourdir avec des substances étrangères telles que des bâtons de plomb. Si ce point est négligé lors du traitement ultérieur, une intoxication peut se produire dans le pire des cas. Néanmoins, les champignons médicinaux collectés à l’état sauvage sont toujours considérés comme plus efficaces dans la médecine traditionnelle chinoise et jouissent d’une grande popularité.

La culture réussie du champignon de la chenille est possible depuis environ 50 ans à l’aide de la souche CS-4 dans un bioréacteur. Cela est possible en simulant l’intérieur de la chenille avec une solution aqueuse, généralement végétalienne, qui sert de substrat.

On y ajoute des spores de Cordyceps, qui forment du mycélium dans le réacteur et produisent ensuite des fructifications en forme de massue. Le mycélium de Cordyceps cultivé artificiellement est récolté en séparant le corps fructifiant du substrat aqueux.

Culture dans des bioréacteurs

Excellence dans les systèmes de production

L’un des axes de recherche de Hifas da Terra porte sur l’amélioration continue de la culture de différents types de champignons dans des bioréacteurs. En utilisant des substrats biologiques certifiés et en normalisant la qualité des matières premières et des ingrédients, nous garantissons l’excellente qualité du produit final issu de nos champignons.

Nos produits


Des ingrédients actifs concentrés de la plus haute qualité

Composition du Cordyceps

Histoire du Cordyceps

Au Tibet notamment, l’importance économique du Cordyceps est énorme. Une partie de la population est entièrement spécialisée dans la collecte de spécimens sauvages et dépend donc du développement des stocks de champignons. On estime que la collecte et la vente de cordyceps représentent 20 à 30 % de la production agricole du Tibet.

Le champignon chenille est particulièrement connu pour ses propriétés aphrodisiaques, qui, selon la tradition, ont été remarquées d’abord par des bergers de yaks attentifs sur leurs animaux, puis par eux-mêmes. Ils ont constaté qu’ils amélioraient leur propre vitalité en augmentant leur résistance et leur endurance et en traitant l’impuissance. 

Utilisation du Cordyceps

Le Cordyceps sinensis n’est pas un champignon comestible classique. Il est surtout disponible sous forme séchée et a une consistance dure.

Néanmoins, il est traditionnellement associé à certains plats tels que les soupes ou dans les garnitures de viande.

Comme de nombreux autres champignons, le champignon chenille est également préparé en décoction et apprécié comme une sorte de thé épicé, malgré son goût fort.

Quelques anecdotes intéressantes sur le Cordyceps

  • Le cordyceps a fait la une des journaux dans les années 1990 en tant que produit dopant légal pour les meilleurs athlètes chinois.
  • La forme de culture spéciale, mise au point spécialement pour la culture artificielle du Cordyceps, s’est entre-temps répandue pour l’extraction d’autres espèces de champignons médicinaux.
  • Certaines espèces du même genre (Cordyceps militaris) poussent également sous nos latitudes. Le C. militaris est également produit par biotechnologie et, une fois séché, il est souvent ajouté aux soupes et aux ragoûts. Ses composants sont très similaires à ceux du C. sinensis.
  • Le Cordyceps a inspiré la création de la saga de jeux vidéos the Last of Us dans laquelle les personnages s’efforcent de survivre après une apocalypse due à ce champignon.
Référence
  • Prof. Dr. Dr. Jan Lelley: No fungi no future: Wie Pilze die Welt retten können (Deutsch) Taschenbuch – Springer; Auflage: 1. Aufl. 2018 (20. März 2018)