Coprinus

Coprinus comatus

Nom commun : Coprin chevelu, Coprinus (ou matacandil)

Nom scientifique : Coprinus comatus

Nom anglais : Ink cap, Shaggy mane

Nom japonais : Choreimaitake

Nom chinois : Zhu-ling

Le coprinus est un champignon médicinal étudié dans les cas d’obésité, de problèmes métaboliques et de problèmes liés à la fonction pancréatique.

Sucre

Équilibre la glycémie. Contient des mimétiques naturels de l’insuline.

Notes essentielles sur le Coprinus, le champignon hypoglycémiant.

Le coprinus est un champignon unique qui pousse naturellement en grands groupes sur les prairies vacantes. Cette espèce se caractérise par un pied fin pouvant atteindre 20 cm de hauteur. Son chapeau a la forme d’une cloche allongée et est recouvert de nombreuses écailles blanches fines. Cette forme caractéristique a donné naissance à des noms, également communs, coprin chevelu, de champignon barbu et de matacandil. C’est un champignon très fragile qui doit être collecté rapidement car deux à trois jours après sa pousse, en raison du phénomène de déliquescence, son corps se dissout jusqu’à devenir une encre noire. Dans le passé, cette encre était utilisée pour l’écriture.

D’un point de vue nutritionnel, il se distingue par sa teneur en protéines et en vitamines des groupes B, C, D et E. Cette espèce est également riche en minéraux, notamment en vanadium, fer, cuivre et zinc.

Le Coprinus en médecine traditionnelle

Le Coprinus est l’un des rares champignons médicinaux dont les effets n’ont pas été découverts par la médecine traditionnelle chinoise mais par la médecine européenne.

Dans les premiers recueils médicaux, le Coprinus est présenté comme un champignon capable de stimuler l’estomac et l’ensemble du bazo-pancréas. 

Nutriments exceptionnels du Coprinus

  • Polysaccharides : bêta-glucanes
  • Vanadium
  • Chrome

Les avantages du Coprinus approuvés par la science moderne

La consommation de ce champignon peut aider à réguler les concentrations de glucose dans le sang, contribuant ainsi à maintenir les niveaux de glycémie compensées chez les patients diabétiques [1-6] :

  • Hypoglycémie
  • Aide à la récupération du pancréas après un diabète
  • Contient des mimétiques naturels de l’insuline

References

  1. Chunchao Han et al. Hypoglycemic activity of fermented mushroom of Coprinus comatus rich in vanadium. Journal of Trace Elements in Medicine and Biology. Volume 20, Issue 3, 26 September 2006, Pages 191-196.
  2. Zhou G. et al. The co-effect of vanadium and fermented mushroom of Coprinus comatus on glycaemic metabolism. Biol Trace Elem Res. 2008 Jul;124(1):20-7. doi: 10.1007/s12011-008-8118-7. Epub 2008 Mar 18.
  3. Elberg G, Li J, Shechter Y. Vanadium activates or inhibits receptor and non-receptor protein tyrosine kinases in cell-free experiments, depending on its oxidation state. Possible role of endogenous vanadium in controlling cellular protein tyrosine kinase activity. J Biol Chem. 1994 Apr 1;269(13):9521-7.
  4. Deni Basurto Santos y col. Utilidad del nopal para el control de la glucosa en la diabetes mellitus tipo 2  Escuela de Medicina Tominaga Nakamoto. Laboratorio de FitofarmacologÌa, Departamento de FarmacologÌa, Facultad de Medicina, UNAM.
  5. A. González Canga. Glucomanano: propiedades y aplicaciones terapÈuticas Departamento de FarmacologÌa, ToxicologÌa, EnfermerÌa y Fisioterapia. Facultad de Veterinaria. Universidad de León. Nutr. Hosp. (2004) XIX (1) 45-50 ISSN 0212-1611 CODEN NUHOEQ S.V.R. 318.
  6. Ana Alvarado-G·mez y col. El cromo como elemento esencial en los humanos Rev. costarric. cienc. mÈd vol.23 no.1-2 San JosÈ jun. 2002.

This website uses cookies so that you can have the best user experience. If you continue browsing you are giving your consent for the acceptance of the mentioned cookies and the acceptance of our cookies policy, Click on the link for more information.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies