Qu’est-ce que la bronchite ?

La bronchite chronique est une maladie caractérisée par une difficulté de passage de l’air due à une inflammation des bronches qui persiste dans le temps.

Ses manifestations fondamentales sont : toux productive (avec expectoration) et difficulté à respirer avec sensation de suffocation ou manque d’air.

Il s’agit d’un processus inflammatoire qui affecte les voies respiratoires et résulte d’une activité accrue des agresseurs oxydatifs et d’une activité antioxydante réduite. Le tabac est l’un des agresseurs les plus fréquents. Il a été démontré qu’il existe une relation dose-dépendante entre la consommation de tabac et les lésions de la muqueuse bronchiale.

D’autres substances toxiques de l’air qui favorisent la bronchite chronique sont courantes dans les zones industrielles ou très polluées, ainsi que chez les travailleurs exposés aux gaz nocifs et aux poussières organiques et inorganiques.

Quels champignons médicinaux ont des propriétés utiles dans la bronchite ?

Les champignons sélectionnés pour le traitement de la bronchite doivent avoir une capacité anti-inflammatoire, régénératrice des tissus pulmonaires, être bronchodilatateurs et empêcher la production excessive de mucus.

Cordyceps

Réduit l’inflammation, favorise la réponse immunitaire et prévient le vieillissement des cellules bronchiques. 

Dans une étude menée chez des patients asthmatiques, l’utilisation de Cordyceps comme adjuvant dans le traitement médicamenteux montre une réduction de l’inflammation des voies respiratoires. Il existe également des preuves de l’effet positif du Cordyceps sur l’équilibre de la réponse immunitaire par l’épithélium respiratoire.

Ces résultats expliquent l’utilisation traditionnelle du Cordyceps dans le traitement des maladies respiratoires comme l’asthme et la MPOC.

Comme mesure préventive, le Cordyceps peut également diminuer le vieillissement des cellules bronchiques causé par l’exposition à la fumée de cigarette.

Reishi

Réduit l’inflammation, inhibe la production excessive de mucus et la bronchoconstriction 

Il est également possible de réduire la réponse inflammatoire grâce aux triterpénoïdes présents dans l’extrait de Reishi. L’activité anti-inflammatoire du Reishi est comparable à celle de certains anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’indométhacine ou l’hydrocortisone. Le traitement à base d’extrait de Reishi joue un rôle essentiel dans la modulation des réponses inflammatoires, en prévenant leur chronification.

Le Reishi inhibe également la bronchoconstriction et la production excessive de mucus.

Polyporus

Capacité drainante et mucolytique

Le Polypore est un champignon très intéressant pour cette pathologie en raison de son tropisme (poumon), utilisé en Médecine Traditionnelle Chinoise dans les processus pulmonaires où il y a un excès d’humidité ou de mucus. Il aide également à éliminer les toxines du corps et a une activité anti-inflammatoire.

Recommandations nutritionnelles et habitudes générales saines pour le maintien d’un bon état de santé.

Des recommandations générales peuvent être faites en cas de maladie respiratoire chronique :

  • Ayez une alimentation variée.
  • Ne mangez pas d’aliments trop chauds ou trop froids.
  • Buvez beaucoup d’eau.
  • Évitez les environnements toxiques et contaminés par les fumées, le tabac….
  • Promenez-vous dans des espaces naturels, des parcs, où vous pouvez respirer un air plus pur et non pollué.
  • Évitez les produits carnés, en particulier la viande rouge et les produits tels que les saucisses.
  • En général, évitez de consommer des produits pâtisserier.
  • Evitez de consommer des aliments précuits et séchés de la cuisine rapide tels que les soupes en sachets.
  • Évitez ou réduisez au minimum la consommation de sel. Lorsque vous le mangez, choisissez de préférence du sel non raffiné. Vous pouvez remplacer les repas par des vinaigrettes épicées, par exemple.
  • Utilisez toujours de l’huile d’olive extra vierge pour cuisiner et assaisonner vos plats, en donnant la priorité à la consommation brute.
  • Notre conseil est de manger des poissons gras ou semi gras (poissons bleus) 2 à 3 fois par semaine. Les poissons varient : saumon, rouget, sardines, chinchard, bonite, thon, maquereau, anchois, etc.
  • Augmentez votre consommation quotidienne de légumes.
  • Ne buvez pas d’alcool.
  • Ne pas consommez de produits industriels transformés riches en sucres, sel, huiles et additifs nocifs pour la santé (biscuits, pain grillé, pain tranché, céréales industrielles…).
  • Privilégiez la consommation de grains entiers et éviter les farines raffinées (pain blanc, pâtes, biscuits…).
  • Les techniques de préparation préférées sont : la cuisson, la cuisson à la vapeur ou à la plancha. Ne prenez pas de produits frits, de churrascos ou cuits au barbecue.
  • Il est important d’effectuer certaines activités qui améliorent la respiration ou la fonction pulmonaire, des exercices de respiration profonde, en plein air, le yoga….
  • Faites des activités relaxantes comme la méditation pour réguler le niveau de stress.
  • Manger assis et détendu, reposez-vous avant et après les repas, surtout en cas de maladie pulmonaire chronique.

References

  1. Akihisa T, Nakamura Y, Tagata M, Tokuda H, Yasukawa K, Uchiyama E, Suzuki T, Kimura Y (2007) Anti-inflammatory and anti-tumor-promoting effects of triterpene acids and sterols from the fungus Ganoderma lucidum. Chemistry & Biodiversity 4, 224-231.
  2. Alfageme Michavila I, Reyes Núñez N, Merino Sánchez M, Gallego Borrego J (2007) Fármacos anticolinérgicos. Anticholinergic agents. Archivos de Bronconeumología 43, 3-10.
  3. Dudhgaonkar S, Thyagarajan A, Sliva D (2009) Suppression of the inflammatory response by triterpenes isolated from the mushroom Ganoderma lucidum. International Immunopharmacology 9, 1272-1280.
  4. Fung CK, Ko WH (2012) Cordyceps extracts and the major ingredient, cordycepin: possible cellular mechanisms of their therapeutic effects on respiratory disease. Capítulo 1 en Respiratory Diseases (ed.: M. Ghanei). InTech.
  5. Gengtao L, Tiantong B, Xinyi N, Shuzhen L, Xhenyu S (1979) Some pharmacological actions of the spores of Ganoderma lucidum and the micelium of Ganoderma capense (Lloyd) Teng cultivated by submerged fermentation. Chinese Medical Journal 92, 496-500.
  6. Habijanič J, Berovič M, Boh B, Plankl M, Wraber B (2015) Submerged cultivation of Ganoderma lucidum and the effects of its polysaccharides on the production of human cytokines TNF-α, IL-12, IFN-γ, IL-2, IL-4, IL-10 and IL-17. New Biotechnology 32, 85-95.
  7. Kuo YC, Tsai WJ, Wang JY, Chang SC, Lin CY (2001) Regulation of bronchoalveolar lavage fluid cell function by the immunomodulatory agents from Cordyceps sinensis. Life Science 68, 1067-1082.
  8. Liu A, Wu J, Li A, Bi W, Liu T, Cao L, Liu Y, Dong L (2016) The inhibitory mechanism of Cordyceps sinensis on cigarette smoke extract-induced senescence in human bronchial epithelial cells. International Journal of Chronic Obstructive Pulmonary Disease 11, 1721-1731.
  9. Mishra RN, Upadhyay Y (2011) Cordiceps sinensis: the Chinese Rasayan- current research scenario. International Journal of Research in Pharmaceutical and Biomedical Sciences 2, 1503-1519.
  10. Paterson RRM (2008) Cordyceps – A traditional Chinese medicine and another fungal therapeutic biofactory. Phytochemistry 69, 1469-1495.
  11. Patocka J (1999) Anti-inflammatory triterpenoids from mysterious mushroom Ganoderma lucidum and their potential possibility in modern medicine. Acta Medica (Hradec Kralove) 42, 123-125.
  12. Seth R, Haider SZ, Mohan M (2014) Pharmacology, phytochemistry and traditional uses of Cordyceps sinensis (Berk.) Sacc: a recent update for future prospects. Indian Journal of Traditional Knowledge 13, 551-556.
  13. Stavinoha W, Satsangi N, Weintraub S (1995) Study of the antiinflammatory efficacy of Ganoderma lucidum. En: Kim B-K, Kim YS (Eds.). Recent Advances in Ganoderm lucidum Research. The Pharmaceutical Society of Korea, Seul, 3-7.
  14. Sun Y, Yasukawa K (2008) New anti-inflammatory ergostane-type ecdysteroids from the sclerotium of Polyporus umbellatus. Bioorganic and Medicinal Chemistry Letters 18, 3417- 3420.
  15. Wang NQ, Jiang LD, Zhang XM, Li ZX (2007) Effect of dongchong xiacao capsule on airway inflammation of asthmatic patients. Zhongguo Zhong Yao Za Zhi, 32 1566-1568.
  16. Yue GGL, Lau CBS, Fung KP, Leung PC, Ko WH (2008) Effects of Cordyceps sinensis, Cordyceps militaris and their isolated compounds on ion transport in Calu-3 human airway epithelial cells. Journal of Ethnopharmacology 117, 92-101.

This website uses cookies so that you can have the best user experience. If you continue browsing you are giving your consent for the acceptance of the mentioned cookies and the acceptance of our cookies policy, Click on the link for more information.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies